blabla, etc

20 octobre 2017

street art #1

si joburg fait figure de bébé balbutiant au regard de son aînée, new-york, elle cavale à grands pas pour se faire une place sur la scène internationale du street art !
l'étiquette de nation arc-en-ciel lui colle à la peau au sens propre du terme tant ses quartiers explosent sous la palette des artistes de rue qui ont investi par dizaines l’espace pour s’exprimer : les murs des buildings, les ponts, les ruelles cachées, les cours de lots désaffectés et autres lieux underground, et ce dans le cœur de Newtown, dans des quartiers devenus hype, comme dans les townships…
Joburg est un musée à ciel ouvert et cela mérite une visite uniquement consacrée à ce thème !
spécialiste de cette expression populaire, Jo est une guide passionnée et passionnante qui organise des tours pour apprendre à différencier et décoder les différentes représentations graphiques du street art :
- le tag est une simple signature ou un pseudo gribouillé apposé sur des mobiliers urbains, signalisation routière, boîtes-aux-lettres... ces inscriptions sont toujours considérées comme un acte de vandalisme, donc illégales
- le graffiti est une forme d’art urbain qui peut être exprimée en toute légalité ; c’est un moyen d’expression à vocation esthétique, ludique, événementielle, militante, contestataire, amoureuse… qu’il s’agisse de symboles religieux, d’inscriptions militaires, de slogans publicitaires ou politiques, de décors mettant en scène silhouettes humaines ou animales, de simples ornements ou symboles... ces dessins en disent long sur les modes de vie et les centres d’intérêts de l’époque dans laquelle ils s’inscrivent
un graffiti est illégal lorsqu’il est réalisé sur une surface non autorisée, mais de plus en plus souvent, il s’agit de commandes de propriétaires de murs privés ou des instances publiques et ces fresques murales, très travaillées, sont alors appelées master pieces

le matin de notre visite, Jo était accompagnée d'un jeune étudiant en archéologie, graffeur lui-même ; il a apporté au groupe des détails techniques sur
la façon de travailler des artistes, il nous a appris comment décrypter les signatures à travers les lettrages hyper travaillés
cet art dont le but est d’interpeler et impressionner le spectateur est basé sur une technique commune, des croquis en amont ou de l’improvisation, mais le maniement des aérosols, l’utilisation de surfaces extravagantes, pour un résultat hétéroclite, des styles fort différents, identifiables pour un œil averti !
citons à ce titre Mars, l’un des plus prolifiques (ses couleurs vibrantes, son style malicieux, unique, lui permet aujourd’hui d’afficher une grande influence), tapz et ses animaux hallucinés, kraftsman, mein163, martha cooper, wu-128, dread, ROA, rasty… (si cela vous intéresse de percer leur travail, ils ont quasiment tous des comptes instagram)

après un rejet quasi systématique des autorités, le street art s’est bâti une reconnaissance
il s’agit désormais d’une véritable institution à Johannesburg, leurs auteurs ont même su acquérir la confiance des galeristes

pour conclure, comme l’a écrit norman mailer dans The Faith of Graffiti “ l'art des graffitis est un oiseau sauvage qui ne se laisse pas apprivoiser ! Il est le cri de révolte et d’affirmation de soi de la jeune tribu qui projette les apocalypses futures sur les parois des nouvelles cavernes urbaines, il est un art du refus qui s’exprime dans des lieux bien ciblés de l’espace urbain, selon une stratégie de la visibilité. Il est offert aux passants anonymes par des artistes qui ne sont pas tous anonymes, pour un moment d’arrêt dans la turbulence, une grimace dans la banalité ambiante ou un sourire pour réchauffer un mur lépreux

1graf

2graf

3graf

4graf

5graf

6graf

7graf

8graf

9graf

10graf

11graf

12graf

13graf

14graf

15graf

16graf

17graf

18graf

19graf

20graf

21graf

22graf

23graf

24graf

25graf

26graf

27graf

28graf

29graf

30graf

31graf

32graf

33graf

34graf

35graf

36graf

37graf

38graf

39graf

40graf

41graf

42graf

43graf

44graf

45graf

46graf

47graf

48graf

49graf

53graf

54graf

55graf

56graf

 

 

 

Posté par blabla etc à 19:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 octobre 2017

les manchots du cap menacés !

lors de mon dernier billet, j'avais vaguement évoqué les manchots du cap...
avant de revenir sur un autre sujet, je voulais consacrer une série à ce palmipède croquignolet

on ne trouve le manchot du Cap (spheniscus demersus) qu'en Afrique du Sud et sur la côte namibienne 
c'est un oiseau aquatique sociable qui se regroupe en vastes colonies pendant la saison de reproduction
aussi nommé manchot à pieds noirs, il possède un bec et des ailes, pourtant il ne peut pas voler et vit entre terre (tant sur les rivages rocheux que sablonneux) et mer (il plonge jusqu'à 30 m de profondeur et reste en apnée un peu plus de 2 minutes)
à y regarder de près, les manchots sont couverts de petites plumes semblables à des écailles
mais comme vous le constaterez sur l'une des photos, pendant la mue (qui peut durer plusieurs semaines) ils fuient l'eau pour se nourrir, car leur plumage n'est à ce moment-là pas imperméable...

le manchot est souvent appelé à tort pingouin !
ceci est dû à une erreur de traduction : les anglophones nomment toujours "penguins" les manchots, lesquels ne volent pas et vivent tous dans l'hémisphère sud, alors que les véritables pingouins volent et vivent dans l'hémisphère nord !

3 000 manchots vivent sur la plage protégée dénommée the Boulders
l'histoire de cette colonisation urbaine remarquable a commencé en 1983 lorsqu'un couple a été aperçu arrivant de l'île Dyer à False Bay, à l’époque fermée à la pêche commerciale
la nourriture abondante et les sites de nidifications ont alors contribué à faire exploser la population de manchots à Boulders
aujourd'hui, cette plage près de la station balnéaire de Simon’s Town reste le seul endroit au monde où l'on peut les approcher 
cependant, trois décennies plus tard, l'espèce fait face à des menaces (changements climatiques, phénomènes météorologiques violents, baisse des stocks de poissons, empiètement de leurs territoires par l'homme) : les manchots du cap sont ainsi listés comme espèce menacée

l'espoir réside dans le tourisme !
certes, cela peut paraitre frustrant de se retrouver au milieu d'une nuée d'autres touristes pour admirer les manchots se dandiner
chaque année, plus de 60 000 visiteurs affluent pour photographier et observer les célèbres manchots de la plage de Boulders
mais payer un droit d'entrée est comme souscrire une assurance pour soutenir les efforts de protection des manchots, car les parcs nationaux sud-africains (SANParks) utilise l'argent récolté pour mener une vraie politique de protection visant à enrayer leur disparition

1m

2m

3m

4m

5m

6m

7m

8m

9m

10m

11m

12m

13m

14m

15m

17m

18m

19m

20m

21m

 

Posté par blabla etc à 15:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
07 octobre 2017

le bout du bout de l'Afrique !

direction cape point d'où l'on observe le mythique cap de bonne espérance, dans l'anse juste en contre-bas
peu de vent finalement et un goût d'infini vous assaille aprés un petit quart d'heure de marche à flanc de rochers

nous reprenons la route direction kalk bay, donnant sur la côte ouest de false bay
une halte savoureuse au live bait dont la salle semble plonger dans l'océan,
au menu les poissons frais pêchés du jour, avec vue sur la jetée où les lions de mer jouent avec les poissonniers dépecant les poissons

puis l'incontournable plage des boulders où l'on s'amuse des attitudes des manchots du cap

retour sur camps bay pour goûter à un nouveau coucher de soleil, quelques sushis et une langouste au codfather seafood
la vie est douce au cap !

0camp

1camp

2camp

3camp

4camp

5camp

6camp

7camp

8camp

9camp

15camp

16camp

17camp

18camp

19camp

20camp

21camp

22camp

23camp

24camp

25camp

26camp

a

27camp

28campbis

29camp

30camp

32camp

33camp

34camp

35camp

36camp

37camp

38camp

39camp

40camp

41 camp

42camp

 

Posté par blabla etc à 17:49 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
06 octobre 2017

abordage à hout bay harbour

au second petit matin de notre week-end au cap, le soleil se fait timide
ceux qui sont amoureux du cap en mode plein soleil nous disent que c'est bien dommage
mais je ne boude pas mon plaisir !
nous prenons la direction du sud
l'atmosphère brumeuse confère aux paysages des allures de landes écossaises ou nordiques qui n'est pas sans me déplaire (ceux qui savent savent !) (je suis attirée par les pays du nord, cherchez l'erreur....)
nous avons bien le temps de profiter du plein été et des fortes chaleurs de l'afrique !

n'ayant pas retenu mon enthousiasme en maniant mon appareil photo,
j'ai choisi de couper notre journée en deux billets...

première partie donc, petite halte à hout bay
son port de pêche tombé en désuétude invite à porter un regard un peu nostalgique sur l'industrialisation de la pêche qui a vidé d'activités et de sens ces petits ports aux moyens succincts

balade aux parfums des embruns !

1bay

2bay

3bay

4bay

5bay

6bay

7bay

8bay

9bay

10bay

11bay

12bay

13bay

14bay

15bay

16bay

17bay

18baybis

19bay

20bay

21bay

22bay

 

24bay

25bay

26bay

27bay

28bay

29bay

Posté par blabla etc à 17:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 septembre 2017

en passant par bo kapp

pas de séjour à capetown sans un passage dans le cultissime et incontournable quartier de bo kaap 
il est fort probable que vous ayez aperçu des images de ses rues escarpées ponctuées de maisons aux couleurs ultravitaminées et tellement photogéniques 

son nom signifie «au-dessus du cap» en afrikkans et se réfère à la géographie du quartier, lequel s’étend sur les flancs de la montagne de signal hills
pour la petite histoire....
à l'origine, ce quartier abritait une forte concentration de malais de religion musulmane
autrement dit, les cape muslims ou musulmans du cap sont les descendants d'esclaves originaires de l’actuelle malaisie, d’inde et d’indonésie, qui furent déportés par la compagnie néerlandaise des indes orientales, afin de servir de main-d’œuvre dans la colonie du cap, à partir du XVIIème siècle
il semble que le profil social du quartier tend à changer
les maisons typiques et pittoresques, les ruelles pavées et les mosquée dont l’architecture rappelle celles de l’Asie du sud-est en font aujourd'hui un quartier convoité par les classes sociales plus aisées

la palette est flamboyante, les façades sont propres et comme fraîchement repeintes à neuf,
alors préparez-vous à en prendre plein les yeux !

(j'ai choisi de consacrer un billet entier à ce quartier, car je ne pouvais me résoudre à retirer des vues de ma sélection...)

1bo

2bo

3bo

4bo

5bo

6bo

7bo

8bo

9bo

10bo

11bo

12bo

13bo

14bo

15bo

16bo

 

17bo

18bo

19bo

20bo

21bo

22bo

23bo

24bo

25bo

26bo

27bo

28bo

29bo

30bo

31bo

32bo

33bo

34bo

 

Posté par blabla etc à 13:15 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

26 septembre 2017

cap au sud !

aprés avoir rêvé devant les carnets de voyage de céline et sophie (clic clic sur leur prénom pour aller voir leurs aventures de plus près), sans compter le séjour d'anne-céline au printemps...
ma liste de safari et autres échappées africaines n'est pas prête de s'épuiser !
ce lundi était férié en afrique du sud, heritage day oblige !
l'afrique du sud est plus que n'importe quel pays ailleurs dans le monde une mosaïque de groupes ethniques à l'héritage culturel et aux coutumes riches de leurs différences
ce melting-pot est à l'origine de la notion de nation "arc-en-ciel"
ce jour est l'occasion de célébrer la contribution de chaque ethnie à la constitution de l'afrique du sud une et unique
ce jour chaque groupe est appelé à porter les costumes traditionnels et est invité à célébrer leurs traditions et coutumes 

bref, un jour férié et il n'en fallait pas moins pour prévoir une première escapade hors de jo'bourg
destination captown !
il faut dire que nous avons pu compter sur nos amis installés ici depuis plsu d'un an pour nous préparer un programme parfait afin de goûter à l'atmosphère de cette ville dont on nous a tant vanté les charmes
pour notre première journée, direction hermanus dont la réputation de site d'observation des baleines n'est pas usurpée
à en juger par le bal des baleines auquel on a pu assiter depuis le front de mer...
malheureusement, le vent soufflant en rafales a conduit à l'annulation des balades en bateaux
mais nous n'avons pas boudé noter plaisir, attablés sur la place du village à observer le jeu des cétacés à quelques dizaines de mètres du bord...
spectacle hypnotique !
en rentrant à camps bay où nous logions dans un bn'b à la vue imprenable,
nous étions prêts alors pour le specatcle du coucher de soleil dans la baie, magistral!

1cap

2cap

3cap

4cap

5cap

6cap

7cap

8cap

9cap

10cap

11cap

12cap

13cap

14cap

15cap

16cap

17cap

18cap

19cap

20cap

21cap

22cap

23cap

I_2587

1

 

4

 

6

24cap

25cap

26cap

27cap

28cap

29cap

30cap

31cap

 

33cap

2

34cap

35cap

36cap

37cap

38cap

39cap

40cap

41cap

42cap

43cap

44cap

45cap

46cap

Posté par blabla etc à 11:58 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
18 septembre 2017

le berceau de l'humanité, rien de moins !

le mardi, trois jours aprés notre arrivée, monsieur est reparti au travail...
pour qu'héloïse profite de son séjour avec nous, on a mis de côté les formalités et autres contingences matérielles, 
et l'on a programmé des visites et sorties chaque jour différentes

nos quinze premiers jours ici se sont réellement déroulés comme des vacances !

première visite, à une petite heure au nord de johannesbourg, the cradle of humankind
le berceau de l'humanité : non, non, rien de moins !
les historiens, paléo-anthropologues et autres archéologues s'accordent à dire que le plus vieil ancêtre de l'homme, l'homo habilis, viendrait d'afrique, ce qui ferait du continent noir, le berceau de la civilisation
à ce titre, le site de maropeng est reconnu depuis 1999 par l'UNESCO comme l'un des 8 sites du patrimoine mondial en afrique du sud contribuant par leur importance aux études sur l'évolution humaine
les premiers outils et fossiles d'animaux et hominidés ont été découverts dans les années 1890 lorsque les grottes ont été dynamitées ouvertes pour la chaux nécessaire à l'extraction de l'or
mais ce n'est qu'à partir des années 1930 que des travaux scientifiques sérieux ont débuté

l'une des premières grandes découvertes était la mise à jour en 1947 de Mrs Ples, un crâne pré-humain datant de plus de 2 millions d'années classé comme Plesianthropus Transvaalensis, d'où son petit nom...
en 1997, c'est un squelette complet d'australopithecus africanus appelé Little feet (petit pied), hominidé de 3,3 millions d'années, qui était découvert et présenté au monde...
au total, pas moins de 1 500 ossements de 500 individus vieux de plus d'1 million d'années ont été découverts sur le site

si les grottes calcaires souterraines, protégées et ouvertes au public depuis peu, ne sont pas impressionnantes
l'enthousiasme de la guide nous a embarqués pour un voyage dans le temps vertigineux !
un musée, en surface, retrace l’histoire des découvertes archéologiques tout en expliquant comment se sont formés les fossiles et les paysages de la région

quelques kilomètres plus loin, nous avons enchainé avec le centre de visiteurs de maropeng, situé dans un gigantesque tumulus artificiel
ses entrailles cachent un réseau de canaux que les visiteurs parcourrent en barque, cheminant symboliquement de l'époque actuelle aux sources des premiers âges de la terre !
l’exposition vous guide ensuite à travers l´évolution de notre planète, de la vie et de l'humanité, grâce à une muséographie particulièrement bien conçue, des espaces bien documentés, ludiques et interactifs

1crad

2crad

3crad

4crad

6crad

7crad

 

9crad

10crad

11crad

 

13crad

14crad

15crad

16crad

17crad

18crad

19crad

20crad

21crad

22crad

23crad

24crad

25crad

26crad

27crad

28crad

 

 

Posté par blabla etc à 19:31 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 septembre 2017

échappée chamarrée à maboneng

mon homme avait commencé son job ici en juin dernier
il s'était occupé de nous trouver une maison, dans l'environnement proche de l'école
et le 19 août, nous avons débarqué à quatre, un samedi matin, aprés un vol de nuit
nanti d'un toit et de quelques fournitures acquises pour rendre notre maison un minimum hospitalière (deux lits, un frigo, quelques assiettes, des couverts et un lave-vaisselle... bref, camping de luxe pour démarrer !)
le premier objectif était que je me familiarise avec la conduite à gauche (je pense que cela m'effrayait plus que mon manque de maîtrise de la langue anglaise...) ; une boîte automatique m'a permis de mettre de côté les éventuels écueils liés à ma latérisation
et de centrer mon attention sur la circulation (et je peux vous assurer qu'à johannesburg, l'insécurité routière est loin d'être une mince affaire !)
nous avons tout de suite arpenté les magasins d'ameublement pour habiller notre coquille vide !

et néanmoins, pour commencer à goûter à l'ambiance de jo'burg,
nous sommes partis dîner à urbanologi, un entrepôt industriel des années 70 retapé, relooké, et qui propose une carte de vins et des tapas dans une ambiance chouette
et le dimanche, nous avons rallié le quartier bouillonnant de maboneng (lieu de lumière en sotho, une des 11 langues officielles d’afrique du sud)

qui veut se frotter à l'ambiance authentique de l'afrique, aux musiques chaloupées, au groove des musiciens de rue, aux fabrics chamarrés... ne peut que succomber à la trépidante ambiance d'arts on main
ce quartier hype était autrefois abandonné aux squatters ce qui le rendait en période post-apartheid infréquentable et hostile pour la population blanche 
le phénomène de gentrification est passé par là et le quartier est devenu un îlot trendy 
un côté branché, façon east london ou brooklyn, où se côtoient une population hétéroclite, multiculturelle, "un joyeux creuset post-racial" qualifiait courrier international dans un article de 2013
l'on mange sur un coin de table un savoureux brunch choisi dans les nombreux étals qui proposent des cuisines exotiques d'afrique, asie ou amérique du sud... et on entame une discussion avec ses voisins, ceux-là même basculent instantanément de l'afrikaner à l'anglais pour communiquer avec vous, souriants, amicaux 
les apostrophes "how are you" sont légion, dès la conversation engagée fusent des "welcome in south africa"  !

la température plus qu'agréable (20 degrés et un soleil déjà généreux pour une fin d'hiver) fraîchit vite à la nuit tombante, autour de 18 heures...
nous repartons vers notre home, dont la température intérieure avoisine les 15 degrés (l'hiver est frais frais à joburg qui, rappelons-le, est situé sur un plateau à 1800m d'altitude !)
le lendemain, notre container nous était livré, avec quelques affaires personnelles, histoire de ne pas nous sentir à l'hôtel et en transit dans notre pays d'accueil
mais ça c'est une autre histoire... see you soon to be continued !

PS : désolée pour la qualité des photos prises avec mon téléphone...

1mabo

2mabo

3 mabo

4mabo

5mabo

mabo

7mabo

8mao

9mabo

10mabo

11mabo

12mabo

13mabo

14mabo

 

mabo29

 

17mabo

18mabo

19mabo

20 mabo

21mabo

22mabo

23mabo

24mabo

25mabo

26mabo

27mabo

28mabo






Posté par blabla etc à 13:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
07 septembre 2017

quatre mois... et une éternité !

plus de quatre mois depuis mon dernier billet...
quatre mois et une éternité, si je mesure tout ce qui a rythmé notre vie
depuis l'annonce de notre expatriation jusqu'à notre arrivée ici, au coeur de la nation arc-en-ciel
alors, par quoi commencer ?
ces quatres mois ont été ponctués de moments d'émotions et d'amitié, de soirées et autres occasions d'aurevoir...
monsieur était arrivé ici en mai dernier et nous avait trouvé une maison
je suis restée en france pour accompagner nos enfants dans cette fin d'année scolaire chargée en examens et différents concours
nous avons vendu notre maison, géré trois déménagements, celui d'héloïse, la mise en container de nos affaires et le transfert de nos meubles...
sans compter que j'ai peint jusqu'à deux jours avant notre grande traversée
bref, aprés ce grand tourbillon, le 19 août, nous sommes arrivés ici à quatre !
car notre grande (qui a intègré mardi l'école de commerce de lille) nous a accompagnés
histoire de voir où nous vivons, 13 048 kilomètres plus au sud qu'elle (fort heureusement dans le même fuseau horaire, vive whatsapp et facetime !)

nous avons vécu nos quinze premiers jours ici comme des vacances
alors, je mets ces quatre mois entre parenthèses et, avant de faire quelques petits retours en arrière pour vous détailler nos premières impressions et les éléments de notre vie quotidienne ici,
je vous invite dans le vif du sujet avec notre safari d'intronisation dans le parc national du pilanesberg

mais n'imaginez pas que mon silence de quatre mois signifie que je sois devenue moins bavarde et prolixe.... préparez-vous à une longue longue longue série de photos....

0safari

1safari

2safari

3safari copie

4safari

5safari

6safari

7safari

8safari

9safari

10safari

11safari

12safari

13safari

14safari

15safari

16safaris

17bis safari

18 safarib

19safari

20safari

21safari

22safari

23safari

24safari

25safari

26safari

27safari

28safari

29safari

30safari

31safari

32safari

33safari

34bissafari

34safari

35safari

36safari

37safari

38safari

39safari

40safari

41safari

42safari

43safari

44safari

45safari

46safari

 

47safaribis

48safari

49safari

50safarib

51safari

52safari

53safari

54safari

55safari

56safari

57safari

58safari

59safari

Posté par blabla etc à 14:13 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
26 avril 2017

premiers pas chez Madiba

et voilà, nous avons été poser nos pas dans l'autre hémisphère
cap au sud, tout au bout de l'afrique, dans cette ville tentaculaire qu'est johannesbourg !
à fleur de peau, nous nous étions préparés à repérer nos moindres sensations
pour mesurer l'opportunité qui nous est donnée...
et notre sentiment profond a été de dire que nous pouvions être bien sur cette terre de contrastes
certes, il ne faut pas fermer les yeux sur les disparités, immenses, qui perdurent dans le pays de l'apartheid...
impossible d'oublier les affres de l'insécurité dont souffre (beaucoup moins mais encore, il ne faut pas se leurrer) la capitale sud-africaine
quand vous franchissez en quelques kilomètres les gated communities qui entourent en sécurité les villas parfois luxueuses des expatriés et afrikaners aisés des quartiers défavorisés...
ce court séjour nous a juste permis de prendre un peu la température
nous avons senti le pouls de l'afrique qui battait, envoûtant !
nous avons repéré le quartier où nous habiterons, non loin du lycée français où baptiste sera scolarisé et pourra profiter d'un peu d'autonomie avec ses copains
entre les importantes formalités et les visites de maisons, nous avons tout de même pu profiter d'un peu de temps libre
nous avons arpenté pretoria, nous avons vu des statues de nelson mandela, figure emblématique omniprésente ici et là, nous avons été jusqu'au quartier chargé d'histoire de soweto (south west township) où nous avons déjeuné dans un resto à la clientèle éclectique, un brassage de population locale et de badauds en mode touristes comme nous ;)
et puis, nous avons visité l'incontournable musée de l'apartheid qui nous a paru un préalable incontournable pour prendre la mesure de l'histoire de ce pays
cinq petits jours et puis s'en vont...
je me suis souvenu du concert de johnny clegg dans les années 1980, le nom de steve bikko, les révoltes dans les townships dont on n'entendait parler dans un monde où les breaking news n'étaient pourtant pas encore légion, les images de nelson mandela ovationné à sa sortie de prison, les sages paroles de desmon tutu, la coupe du monde et les boubouzelas...
ce pays a tant vécu et il semble qu'il ait tant à offrir à qui veux le comprendre !

bref ce fut un avant-goût d'une expérience qui promet d'être exaltante que je m'attacherai à relater ici, pour la partager avec vous, si le coeur vous en dit !

1sa

2sa

3sa

4sa

3bissa

3tersa

5sa

6sa

7sa

8sa

9sa

10sa

11sa

12sa

13sa

14sa

15sa

16sa

17sa

18sa

19sa

20sa

21sa

22sa

1

24sa

25sa

26sa

27sa

28sa

29sa

30sa

31sa

32sa

33sa

34sa

35sa

36sa

37sa

38sa

39sa

40sa

41sa

42sa

43sa

44sa

45sa

46sa

47sa

48sa

49sa

50sa

51sa

52sa

53sa

54sa

55sa

56sa

57sa

58sa

59sa

60sa_modifié-1

61sa

62sa

63sa

Posté par blabla etc à 15:29 - - Commentaires [41] - Permalien [#]