blabla, etc

30 novembre 2022

rando au lesotho, very last chance!

flash back !

en novembre, je suis partie pour une dernière rando au lesotho, hors du temps, hors réseau

je suis partie revoir cette pépite préservée, où l’on peut se reconnecter à la nature, marcher avec un sentiment d'infini et d'éternité, avec une impression de bout du monde, prendre la mesure des éléments et des perspectives verticales

5 jours seulement, mais la promesse de cette évasion était comme la dernière chance que j'ai saisie de vivre dans ces grands espaces qui m’émeuvent... et je n'ai pas été déçue... 

à bout de souffle !

le souffle coupé physiquement parce qu'on a randonné en tutoyant les 2800 mètres d'altitude au-dessus de la mer
le souffle coupé émotionnellement par la beauté des paysages traversés et la majesté de ces décors semblant sortis des contes fantastiques

être essoufflée oblige à ralentir la cadence
les caprices d'une météo extrêmement changeante contraignent à lâcher prise
c'est à n'en pas douter la meilleure manière de se mettre en phase avec le rythme du pays ; une vie au ralenti, où l'on vit et travaille quelle que soit la couleur du ciel

nous avons avancé sur des terrains boueux, dans des plaines de marécages, traversé des cours d'eaux en cherchant les points de passage de pierre en pierre ou se déchaussant pour traverser des rivières gonflées par les averses de la nuit
nous avons progressé avec des enfants tels des elfes de montagne.
nous avons observé les femmes la tête fière malgré de gros paquetages sur le sommet de leur crâne ; nous les avons vu occupées à maintenir le feu des heures durant...

nous nous sommes levées avec le jour naissant, les hommes du village ayant déjà revêtu leurs bottes de caoutchouc, leur couverture basotho et leur fouet pour diriger leur troupeau.... et en fin de journée, quand nous étions fourbues de fatigue, nous les avons vu revenir à l'heure du jour déclinant... et recommencer le lendemain et tous les jours que Dieu fait !

nous avons observé la vie pastorale, les chevaux et les ânes qui évoluent en liberté parce qu'ils savent où rentrer
au lendemain d'une nuit d'orage qui semble avoir lavé le ciel, nous nous avons vu les hommes attelés à faire avancer les bœufs tirant le soc pour labourer des terrasses de terre rendue meuble par la pluie

et nous avons eu la chance d'assister de loin, s'approcher aurait été indécent, à une cérémonie d'initiation pour une vingtaine de jeunes : 3 mois de confrontation à la nature pour devenir des hommes
enfin, nous avons aperçu un autre groupe d'une trentaine de jeune le torse et le visage recouverts de terre blanche avançant serré comme un seul homme

quelle expérience physique et morale que se mettre en retrait du monde,
introspection et réflexion obligatoires, et difficile retour à la réalité... mais oh la la que j'ai aimé !

1sem

2sem

3sem

 

5sem

 

7sem

8sem

 

 

11sem

 

13sem

14sem

 

16sem

 

18sem

19sem

20sem

 

22sem

23sem

 

 

26sem

27sem

 

29sem

 

31sem

 

 

 

35sem

 

 

 

39sem

41sem

 

 

 

45sem

 

 

 

 

 

 

 

 

54sem

 

56sem

 

 

 

66sem

67sem

 

 

70sem

71sem

IMG_5026

 

IMG_5039

IMG_5020

IMG_5045

 

IMG_5055

 

IMG_5067

IMG_5068

 

 

IMG_5087

IMG_5091

 

IMG_5099

IMG_5101

IMG_5122

IMG_5124

IMG_5133

IMG_5137

 

IMG_5154

IMG_5159

 

IMG_5169

IMG_5176

 

IMG_5184

IMG_5194

IMG_5197

IMG_5205

IMG_5210

IMG_5218

IMG_5237

IMG_5239

IMG_5259

 

IMG_5268

 

IMG_5270

IMG_5274

IMG_5284

IMG_5309

IMG_5311

IMG_5329

IMG_5343

IMG_5350

IMG_5362

IMG_5364

 

IMG_5370

IMG_5381

 

IMG_5392

IMG_5403

 

IMG_5416

IMG_5420

IMG_5421

IMG_5437

IMG_5438

IMG_5446

IMG_5452

 

40sem

Posté par blabla etc à 20:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

10 septembre 2022

mon été en france #monts d'Ardèche

il semble que l'été nous offre ses dernières salves
dernière semaine d'aout, après la drôme, nous passons de l'autre côté du rhône...
avant que monsieur ne parte commencer une nouvelle page professionnelle, nous nous sommes échappés dans les monts d'ardèche,
un territoire voisin de chez nous et que nous ne connaissions pas

le magazine trouvé au hasard de l'été promettait en titre "émerveillés par l'ardèche" : et bien ils ne se sont pas trompés !

on a évité la cohue des gorges (on y reviendra hors saison), mais les petites villages de caractère nous ont charmés 

dans le désordre : la roche-chérie, antraigues-sur-valone, balazuc, rochemaure, saint-vincent-de-barrès, jaujac, saint-montan, alba la romaine, vallon-pont-d'arc, ailhon, saint-laurent-sous-coiron...

IMG_1320

 

IMG_1324

 

IMG_1332

IMG_1336

 

IMG_1340

 

IMG_1343

 

IMG_1345

IMG_1349

 

IMG_1353

 

IMG_1360

IMG_1363

IMG_1366

IMG_1368

IMG_1372

IMG_1373

IMG_1379

 

 

IMG_1386

 

IMG_1389

IMG_1391

IMG_1393

IMG_1395

 

IMG_1397

IMG_1399

 

 

IMG_1407

IMG_1408

 

IMG_1413

 

IMG_1419

IMG_1421

IMG_1422

 

IMG_1437

IMG_1440

IMG_1441

IMG_1443

IMG_1444

IMG_1446

 

 

IMG_1458

IMG_1467

 

IMG_1476

 

IMG_1483

 

IMG_1491

IMG_1493

IMG_1499

IMG_1505

 

IMG_1520

 

 

IMG_1524

 

IMG_1533

 

IMG_1539

 

 

IMG_1548

 

IMG_1551

IMG_1552

IMG_1553

 

IMG_1556

 

IMG_1560

IMG_1563

 

IMG_1579

 

IMG_1588

IMG_1592

IMG_1604

IMG_1611

IMG_1356

Posté par blabla etc à 14:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 septembre 2022

mon été en france #drôme

petit flash back sur nos vacances en france
évidemment en étant expatriés, notre bilan carbone n'est pas glorieux,
aussi une fois rentrés chez nous, nous avons envisagé des vacances aux portes du dauphiné

sous un cagnard de feu, nous avons roulé à deux-roues 🏍 
quand le soleil était au plus haut, alors que le mistral déroulait quelques rafales, nous avons visité les villages de la drôme provençale : poët-laval, cliousclat, marsanne, la garde adhémar... les villages semblaient endormis, les habitants alanguis, le temps ralenti... 

notre coup de coeur absolu a été le village perché de mirmande, considéré comme l'un des plus beaux villages de france,
et au terme d'un labyrinthe de ruelles de pierres, son église perchée de sainte-foy nous a fait l'offrande de la découverte d'un artiste du coin, né à valence

l'oeuvre de pierre boncompain m'a littéralement envoûtée !

1été

2été

 

 

5été

 

 

 

 

10été

 

 

 

14été

15été

 

17été

 

19été

20étébis

 

21été

 

23été

 

25été

26été

27été

 

29été

30 été

31été

 

 

34été

35été

36été

 

 

 

 

 

 

41été

 

 

39été

40été

41été

42été

42étébis

42ététer

43été

45étébis

44été

45été

46été

47été

48été

 

50été

51été

54été

51ététer

52été

53été

54été

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

55été

56été

57été

58été

59été

59étébis

60été

60été1

60été2

61été

62été

63étébis

63ététer

 

64été

65été

66été

67été

68été

69été

70été

 

 

73été

74été

75été

 

77été

 

79été

80été

 

82été

 

Posté par blabla etc à 17:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 juillet 2022

giant's castle, le royaume des vautours

le drakensberg, je vous l'avais déjà donné à voir
c'est la principale montagne d'afrique du sud, qui la traverse comme une colonne vertébrale, en son centre, du nord au sud

le terrain de jeu est immense
mais en juin (ce qui correspond à l'entrée en hiver dans cet hémisphère), nous avons choisi la réserve de giants castle car elle dispose d'un observatoire unique à l'emplacement idéal pour contempler et photographier rapaces et vautours, tels que le gypaète barbu, le vautour du cap et l'aigle de verreaux, qui sont menacés dans la région
de renommée mondiale, le vulture hide est à réserver longtemps à l'avance, pour un week-end de "birders"
(entendez par là, observateurs et amateurs passionnés d'oiseaux)
car c'est quasiment un sport national ici :
l'afrique du sud a élevé la passion de l’ornithologie au rang d’art, rien de moins !
la Bird Life South Africa compte 6 000 ornithologues membres et environ 35 clubs d'ornithologie dans tout le pays

il faut dire que la quête relève de l’enchantement quand on sait que l'afrique australe affiche une biodiversité unique,
une avifaune riche et variée qui joue un rôle essentiel dans le maintien de l'équilibre de la nature
le "catalogue" d’oiseaux ne recense pas moins de 864 espèces dont 80 endémiques ou néo-endémiques (c'est-à-dire observables qu'en afrique du sud) et 85% de résidantes, bref un vrai paradis pour les birders !

venez, je vous emmène avec moi prendre de la hauteur !

1giant

2giant

3giant

4giant

5giant

6giant

 

8giant

 

10giant

11giant

 

13giant

14giant

15giant

 

 

 

 

20giant

21giant

24giants

 

26giants

 

28giants

22giant

24giant

R5V_5805-Modifier-1

 

 

 

 

 

 

 

 

R6V_6898-Modifier-2-1

R6V_6903-Modifier-1

R6V_7296-Modifier-1

R6V_7367-Modifier-10

R6V_7516-Modifier-10

 

R5V_6371-Modifier-1

 

 

Vulture3

 

 

 

 

 

 

 

31giants

 

 

34giants

 

 

 

38giants

39giants

 

 

42giants

43giants

 

46giants

47giants

48giants

 

50giants

 

52giants

 

54giants

 

 

Posté par blabla etc à 17:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
01 juillet 2022

envoûtant kgalagadi #2

le bien connu kalahari, désert namibien, voit son prolongement du côté de l'afrique du sud et répond de ce côté-là au nom de kgalagadi ou transfrontier national park
nous étions déjà allés dans cette partie éloignée de toute urbanité, complètement irréelle, au sortir du covid
et nous avions tellement aimé que nous nous étions promis d'y retourner...

si notre premier séjour en octobre nous avait malmenés avec un thermomètre tutoyant les 40 degrés,
nous avons là découvert le juste pendant en hiver, avec une température en dessous de 0 en ce mois de juin...
bref, nous avons eu bien froid mais avons une nouvelle fois été subjugués par ce coin complètement unique !

nous avons séjourné au xhaus! lodge, un lodge communautaire en terre khoïsan où ont vécu les plus anciens hommes d'afrique, les bushmen (si vous vous souvenez du film "Les dieux sont tombés sur la tête", c'est précisément ce territoire que les scènes prenaient pour décor)
c'est une chance immense pour la communauté à qui on a retiré territoire et droits au moment de l'apartheid...
avec la gestion du lodge, les descendants de ces tribus tirent des revenus nécessaires à leur existence

après une passionnante marche où notre adorable guide nommé castro nous a appris à reconnaître les différentes herbes et nous en a expliqué les vertus,
nous avons eu droit à la visite d'un village traditionnel
on est tiraillés, avec évidemment un sentiment de malaise, et la volonté de ne pas se présenter devant ces représentants des ancêtres de l'humanité dans une position qui pourrait s'apparenter à du voyeurisme,
on se présente donc humblement devant ces héritiers d'un peuple qui survivent tant bien que mal : 
nous faisons cette rencontre en conscience, nos achats de bijoux confectionnés d'oeufs d'autruches, plantes, bois, os et coquillages, de manière traditionnelle et nos contributions sont indispensables à cette population complètement abandonnée par l'état

allez, venez, je vous emmène dans notre sillage à travers nos photos !

0000k copie

 

0K

 

 

 

 

 

4k

5k

 

7k

8k

9k

 

 

12k

13k

 

15k

 

17k

 

19k

20k

21k

21kbis

22k

22kbis

 

24k

25k

 

 

 

29k

 

 

 

 

 

60k

35k

 

37k

 

 

 

41k

42k

43k

44k

 

46k

47k

48k

49k

50k

51k

 

53k

54k

55k

R5V_7322

56k

57k

58k

59k

 

61k

273k copie

 

 

63k

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

71k

 

 

 

68k

69k

70k

 

 

81k

82k

 

84k

85k

86k

 

88k

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

94k

95k

 

 

 

 

 

101k

102k

 

 

 

 

107k

 

 

 

111k

112k

 

114k

 

116k

117k

 

 

120k

 

122k

123k

124k

125k copie

 

 

128k

 

 

 

132k

 

134k

 

136k

 

138k

 

 

 

 

 

 

145k

 

145kbis

149k

147k

148k

150k

R6V_7816

R6V_7724

 

 

Posté par blabla etc à 18:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

le bush en hiver #zebras crossing

quand on vit en europe, il faut bien convenir que l'on n'imagine pas avoir froid en afrique du sud
et pourtant...
johannesburg est née de la découverte d'un filon d'or en 1886
la ville a été créée sur un terrain plutôt hostile, sans rivière, sur un plateau dont le point le plus haut se situe à 1 753 mètres d'altitude

ce qui veut dire qu'à partir de fin mai et jusque septembre, le thermomètre flirte avec le 0 la nuit

aussi dès que la nuit tombe (et elle tombe vers 17 heures), la sensation de froid vous saisit
même (et surtout) dans les maisons qui sont de vraies passoires thermiques...
toutefois les journées d'hiver sont incomparables !
c'est la saison sèche, la lumière est pure, le ciel renvoit une sensation de plénitude à nulle autre pareille

c'est une expérience délicieuse de vivre le bush en immersion l'hiver 
et nous avons trouvé une place merveilleuse à à peine deux heures de joburg pour le tenter

il s'agit du lodge zebras crossing, une structure reprise il y a peu par un jeune couple de hollandais passionnés

retour en images !

00zebra

1zebra

1zebrabis

2zebra

 

4zebra

5zebra

 

7zebra

 

9zebra

10zebra

11zebra

11zebrabis

12zebra

13zebra

14zebra

15zebra

16zebra

17zebra copie

18zebra

19zebra

20zebra

20zebrabis

21zebra

22zebrasbis

 

23zebra

24zebra

 

24zebrater

25zebra

26zebra

27zebra

28zebra

28zebrabis

29zebra

30zebra

31zebra

31zebrabis

 

32zebra

33zebra

34zebra

 

 

35zebra

36zebra

37zebra

38zebra

39zebra

 

Posté par blabla etc à 10:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 juin 2022

georgia, entre café et cappucino

voilà le beau georgia, le joli modèle de pull créé par emma
que j'ai voulu décliné pour ma douce en dégradé de crème/cappucino/café
quand elle retrouvera des températures proches de zéro
(parce qu'à maputo, même les hivers sont doux...)

un modèle tout simple mais qui fait de l'effet avec le rendu moelleux de la laine fonty

un bonheur de tricot !

0georgia

1georgia

2georgia

3georgia

4georgia

Posté par blabla etc à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 mai 2022

misava #1 (l'oeil de baptiste)

notre garçon ne se prête que rarement au jeu de la photographie
mais lors de son dernier séjour (six petits jours avec nous et puis s'en est allé...),
nous lui avosn fait découvrir la réserve de klaserie qui fait partie du kruger et que nous avions beaucoup aimé il y a un an
son père lui ayant cédé un de ses appareils,
il s'est amusé à capturer quelques attitudes amusantes
résultat : des images parfois cocaces...
à vous de juger !

1kruger

2kruger

3kruger

 

5kruger

6kruger

7kruger

8kruger

9kruger

10kruger

11kruger

12kruger

13kruger

14kruger

15kruger

16kruger

17kruger

18kruger

19kruger

20kruger

21kruger

22kruger

23kruger

24kruger

25kruger

26kruger

27kruger

28kruger

29kruger

30kruger

31kruger

32kruger

33kruger

34kruger

35kruger

36kruger

R6__2258-Modifier-1

0kruger

 

 

 

 

Posté par blabla etc à 15:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 mai 2022

misava #2 (on ne s'en lasse pas...)

qui connait peu l'afrique du sud peut à tout le moins citer son plus fameux parc, le mythique kruger !

même si l'on peut observer la fabuleuse faune africaine à deux heures de chez nous, à johannesburg....
il faut bien avouer que cet immense parc qui empiète sur le mozambique est le théâtre de scènes majestueuses
dont personne ne peut se lasser
nous avons donc voulu retourner à misava, un lodge qui se trouve dans la réserve de klaserie, dans la partie centrale du kruger

nous avions eu une superbe expérience avec uen ranger prénommée emily 
qui était également une photographe de talent
malheureusement nous avons du changer nos dates (partiels de notre garnd obligent !) et elle n'était pas présente lors de notre séjour
mais son collègue matt était tout aussi impressionnant de connaissances et d'instinct :
puisque nous avons eu droit à chacune de nos sorties à la rencontre avec des lions et des léopards !

lucky us!

1kruger

 

3kruger anne

 

5krugeranne

 

7kruger anne

8krugeranne

9kruger anne

 

11kruger anne

12krugeranne à modifier

 

14krugeranne

 

16krugeranne

17kruger anne

18krugeranne

19krugeranne

20krugeranne

 

22krugeranne

 

 

25krugeranne

26krugeranne

 

28krugeranne

 

29krugeranne

30krugeranne

31krugeranne

32krugeranne

 

34krugeranne

35krugeranne

36krugeranne

37krugeranne

 

39krugerb

 

39krugerd

 

41krugeranne

42krugeranne

43krugeranne

44krugeranne

 

46krugeranne

47krugeranne

 

49krugeranne

50krugeranne

 

52krugeranne

 

54krugeranne

55krugeranne

56kruger anne

57 krugeranne

58kruger anne

58krugerannebis

 

60kruger anne

 

 

 

Posté par blabla etc à 11:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 mai 2022

mozambique #2 (anvil bay)

nous avons décidé de profiter du week-end de pâques pour rendre visite à notre fille installée pour deux ans au mozambique
quatre jours, c'était trop court pour envisager monter au nord du pays, où il existe des places qui semblent avoir un goût de paradis entre plages de sable blanc et fonds sous-marins exceptionnels (une prochaine fois, croisons les doigts !)
le samedi matin, nous avons donc quitté maputo pour nous diriger, cap au sud, vers ponta do ouro, qui est la ville la plus proche de la frontière avec l'afrique du sud
la météo ne nous est pas favorable, qu'à cela ne tienne, nous avons réservé à anvil bay
ce lodge composé de tentes complètement dissimulées dans la nature côtière se mérite !
dès que l'on pénètre la réserve nationale de maputo (la plus méridionale du pays), la route pour s'y rendre se transforme en piste sablonneuse...
la consigne quand on passe l'entrée d'accès au parc est de dégonfler ses pneus : nous sommes prévenus, l'aventure commence !
pour notre chance, la pluie a rendu le sable plus compact et la conduite par conséquent plus aisée !
après une heure et demi dans une nature sauvage, exotique, préservée, nous arrivons dans une forêt dense où apparait un camp de plage qui a un caractère de bout du monde...
des kilomètres de 
plages intactes, un océan indien bouillonnant, un petit bijou pour les amoureux de la nature que nous sommes
au sein de cette côte vierge inhabitée, nous vivons trois jours pieds nus, à faire de longues marches au bord de l'océan, à marée basse et à marée haute
nous ne prenons la voiture que pour explorer la presqu'île où se situe la réserve naturelle de machangulo 
nous traversons des petits villages, où les populations vivent à mille lieues de l'agitation urbaine

la pluie nous aura empêchés d'explorer un des écosystèmes biologiquement les plus préservés, mais nous y reviendrons certainement avant de quitter l'afrique australe qui décidément continue de nous surprendre encore et toujours par sa mosaïque de paysages et de nature exceptionnels

00anvil

1anvil

2anvil

 

4anvil

 

 

7anvil

8anvil

8anvilb

 

8anvild

8anvile

 

 

10anvil bis

10anvilc

 

11anvil

 

 

 

11anvilc

 

 

14anvil

15anvil

 

17anvil

18anvil

 

 

21anvil

22anvilb

22anvilbis

22anvilc

22anvild

22anvile

23anvil

24anvil

25anvil

27anvil copie

 

 

28anvil

29anvil

30anvil

 

32anvil

 

34anvil

 

35anvilbis

36anvil

 

 

39anvil

 

41anvila

41anvilc

41anvild

41anvilf

 

42anvil

43anvil

44anvil

45anvil

45anvilb

45anvilc

45anvild

10anvild

 

 

 

47anvil

48anvil

49anvil

50anvil

51anvil

52anvil

 

 

55anvil

56anvil

57anvil

 

 

60anvil

61anvil

62anvil

 

64anvil

65anvila

70anvilb

79anvilc

80anvil

82anvil copie

83anvil

84anvilbis

 

85anvil

 

 

 

87anvil

98anvil

 

 

 

102anvil

103anvil

104anvil

 

 

107anvil

108anvil

 

110anvil

 

112anvil copie

113anvil

114anvil

 

 

117anvil

118anvil

119anvil

120anvil

120anvilb

120anvilc

122anvilb

122anvild

93anvilb

94anvila

95anvil

96anvil

97anvil

128anvil

 

 

Posté par blabla etc à 11:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]