blabla, etc

13 septembre 2014

pura vida # 10

ce jour est le jour qui a le plus marqué notre séjour dans cette terre généreuse et subjugante qu'est le costa rica
là, nous avons eu la sensation excitante d'avoir atteint le bout du bout du monde...
tout à fait au sud-ouest du pays, la péninsule d’Osa est une véritable amazonie à échelle humaine
c'est le séjour d'écotourisme par excellence, au cœur d'une biodiversité unique au monde, le joyau de la couronne du costa rica !
abritant 13 écosystèmes et la dernière parcelle de forêt humide primaire du pacifique mésoaméricain, le corcovado est le refuge de centaines d'espèces de végétaux et d'une faune extrêmement diverse mais menacée (la majorité des espèces animales et végétales s'y trouvant étant en voie de disparition)
protégé par son statut de parc national, le corcovado est très difficile d’accès, ce qui explique qu'il a su demeurer sauvage
nous entrerons dans le parc par l'océan
la navigation commence sur le fleuve sierpe, dans un labyrinthe de canaux composé de mangroves : la marée basse nous permet d'observer ces racines qui se dressent dans cette zone marécageuse, comme sorties des eaux
nous poursuivons au-delà de la barrière de corail et ses rouleaux tempétueux, et là nous avons la chance d'assister à l’observation d’une baleine en pleine migration accompagnée de son petit, la mère est en fait en train d'apprendre à son petit à souffler : quelle chance, enchantement garanti !
l'excursion menée par un guide aux connaissances botaniques hallucinantes fera de cette journée une expérience unique
nous n'aurons pas la chance d'observer ni tapirs ni pumas, mais des coatis, des grenouilles dorées, des lézards, un singe écureuil femelle et son petit... baptiste se baignera dans une rivière enchanteresse, alors qu'un crocodile sommeille vingt mètres en contre-bas... même pas peur ! (avec l'aval de notre guide qui n'avait pas l'air inquiet......)

costa rica, pura vida ! 

1corc

2corc

3corc

4corc

5corc

6corc

7corc

8corc

9corc

10corc

 

11corc

12corc

13corc_modifié-1

14corc

15corc

16corc

17corc

18corc

19corc

20corc

21corc

22corc

23corc

24corc

25corc

26corc_modifié-1

27corc

29corc

30cor

31corc_modifié-1

32corc

33corc

34corc

35corc_modifié-1

36corc

37corc

38corc

39corc_modifié-1

40corc

41corc

42corc

43corc

44corc_modifié-1

45corc

46corc

47corc

48corc

49corc

50corc_modifié-1

51corc_modifié-1

52corc

53corc

 

 

 

Posté par blabla etc à 19:18 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

12 septembre 2014

pura vida # 9

pacifique, nous voilà ! 
en chemin depuis notre étape précédente, nous faisons un stop sur le pont qui enjambe le rio tarcoles 
son embouchure héberge les plus grands sauriens du costa rica dont certains dépassent les deux mètres… impressionnant !
une journée de pause pour profiter de moments de calme et de détente sur la plage autour de dominical
la marée est haute et l'océan fort agité, mais sa chaleur déciderait les plus timides...
les nuages du soir nous offrent des reflets dans l'eau et une palette juste extraordinaire !

peu de mots dans ce billet, mais place aux photos !

1pac

 

2pac

 

3pac

 

4pac

 

5pac

6pac

7pac

8pac

9pac

10pac

11pac

12pac

 

14pac

 

16pac

17pac

18pac

181pac

 

20pac

21pac

22pac

23pac

 

25pac

 

27pac

24pac

28pac

29pac

30pac

31pac

32pac_modifié-1

33pac

34pac

35pac

26pac

36pac

 

Posté par blabla etc à 13:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
08 septembre 2014

pura vida # 8

dernier jour à l'intérieur des terres, 
nous accédons au parque nacional volcan tenorio par la panaméricaine
nous allons goûter ici à la beauté du rio celeste et aux versants densément boisés, entre forêt tropicale humide et forêt de brouillards
un monde foisonnant que peu de touristes prennent le temps d'explorer (argument qui n'est pas pour nous déplaire d'ailleurs...)
la palette de turquoise à nul autre pareil de la catarata et de la laguna azul est due à une réaction chimique du carbonate de calcium et du soufre rejetés par le volcan
mais au-delà de cette explication scientifique, 
la légende dit que lorsqu'il eut fini de peindre le ciel en bleu, Dieu rinça ses pinceaux dans le rio celeste !
si l'eau parait idyllique, la baignade est interdite...
soit dit en passant, heureusement, car nous avons vu à nouveau une vipère fer-de-lance qui s'y logeait avec complaisance...
sinon, nous ne nous lassons pas d'observer les toucans,
nous profitons de la pleine lune pour flâner tard en terrasse...

le lendemain, nous mettrons le cap sur le pacifique pour la dernière partie de notre voyage

1rio

2rio

3rio

4rio

5rio_modifié-1

6rio

7rio

8rio

9rio

10rio

11rio

12rio_modifié-1

13rio

14rio

15rio

16rio_modifié-1

17rio

18rio

19rio

20rio

21rio

22rio

23rio

24rio_modifié-1

25rio

26rio

27rio

28rio

29rio

30rio

31rio

32rio

33rio

34rio

35rio

36rio

37rio_modifié-1

38rio

39rio

40rio

41rio

42rio

Posté par blabla etc à 09:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
05 septembre 2014

pura vida # 7

avant de quitter les alentours de l'arenal, nous décidons une dernière balade à l'aube
pas de sentiments de vertige chez nous, bien heureusement car le circuit se vit beaucoup en hauteur à travers les ponts suspendus qui offrent des panoramas vertigineux et permet de mesurer la hauteur des essences qui peuplent ces forêts !
choisir de se trouver en osmose avec la nature veut dire se lever avec le jour,
cela veut dire aussi adapter son comportement à la faune en marchant dans le silence, en évoluant délicatement (et ce malgré nos grosses chaussures de marche, hum hum) bien conscients que tous mouvements brusques pourraient effaroucher les hôtes de la forêt
malgré ces précautions, peu d'animaux se sont présentés ce jour (bon passons sur la vipère fer de lance installée loin de notre portée et bien lui en a pris...), hormi un magnifique ibis nommé sunbittern... assez quelconque les ailes repliés, il nous a totalement abassourdis en déployant ses plumes dévoilant un dessin subtil absolument époustouflant !
3 heures de route nous attendent pour gagner notre prochaine étape
en chemin, nous trouvons un petit resto sympa avec une ambiance délicieuse et une vue rêvée sur le lac arenal
nos papilles se régalent de smoothies à la mangue (LA boisson de nos vacances, en fait un mix de cocktail entre jus de fruits frais et milk-shake, absolument délicieux), tacos et autre céviche...
nous nous dirigeons vers la cordillère du guanacaste et un autre parc national riche des différents écosystèmes au premier rang desquels une infinité de fleurs, héliconias, bromélias, orchidées....
à l’approche de bijagua, entre élevage de chevaux et bétail, les hommes ressemblent à des cow-boys et la forêt tropicale laisse place à d’immenses ranchs

notre lodge est tenu par des français venus s'installer il y a 8 ans au costa rica (comme on les comprend !) et on rencontre une jeune guide costaricaine spécialisée en ornithologie qui parle un Français impeccable sans être jamais sortie de son pays
pour faire le plein d'essence, nous joindrons upala, à seulement 9 km de la frontière du nicaragua : là, une incursion vraie en territoire autochtone, sans touriste, mais nous n'avions pas nos appareils photos...
attention, encore beaucoup de vert dans ce billet ! 

1A

 

2A

 

 

 

4A

 

5A

6A

3A

 

8A

 

10A

11A

12A

13A

14A

15A_modifié-1

16A

17A

18A

 

20A

21A

22A

23A

24A

25A

26A

27A

28A

29A

30A

31A

32A

33A

34A

35A_modifié-1

36A

 

aab

aaa_modifié-1

aac_modifié-1

aad

aae

 

 

37A

38A

39A

40bis

41

42_modifié-1

43

44

45_modifié-1

46

 

 

Posté par blabla etc à 12:02 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 septembre 2014

pura vida # 6

rendez-vous aujourd'hui avec Sa majesté l'arenal...
silhouette parfaitement conique, spectaculaire, le volcan arenal a de quoi fasciner !
en cette saison, les nuages chargés de pluie s'accrochent à ses deux pics et il est rare de pouvoir l’observer à découvert
pourtant, nous aurons cette chance en toute fin d’après-midi…
et même si c'est sous un ciel de brume, cela lui confère en fait un attrait mystérieux digne d'un décor de cinéma !
le parc national où trône le volcan offre une richesse écologique incommensurable
un site particulièrement propice à la canopée… 
cette journée se jouera donc dans les hauteurs ! 
Monsieur et les enfants ont joué les Tarzan dans la jungle en s’élançant sur les tyroliennes tendues entre des plates-formes aménagées dans les arbres les plus hauts, dévalant jusqu’à 70 km/h à travers ce site enchanteur (sur ce coup-là,  d’ailleurs j’ai bien regretté de ne les avoir suivi, mais bref !)
nous avons poursuivi la journée par une grande randonnée au parc de l’observatoire du volcan, 
la diversité des paysages nous conduisant de la rain forrest à des plaines moins boisées et plus herbeuses 
pour finir sous une pluie drue à observer sans se lasser un groupe de singes-araignées particulièrement volubiles et tapageurs…
après une journée à crapahuter, que rêver de mieux que de se prélasser dans des sources d'eau chaude ?
aux écothermales, nous avons pataugé deux heures entre une eau à 38° et des bassins rafraîchis, avec des troupes de singes hurleurs pour témoins !

1arenal

2arenal

3arenal

4abrenal

5arenal

6arenal

7arenal

8arenal

9arenal

10arenal

11arenal

12arenal

13arenal_modifié-1

14arenal

15arenal

16arenal

17arenal

18arenal

19arenal

20arenal

21arenal

22arenal

23arenal

24arenal

25abrenal_modifié-1

25arenal

26arenal

27arenal

28arenal

29arenal

30arenal

31arenal

32arenal

33arenal

34arenal

35arenal

36arenal

37arenal

38arenal

39arenal

40arenal

41arenal

 

 

 

 

Posté par blabla etc à 08:32 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


03 septembre 2014

pura vida # 5

ça y est le tourbillon de la rentrée m'a happée, mais je ne veux pas pour autant bâcler mon tri de photos
je continue mes carnets, au jour le jour...
ce jeudi-là fut une journée de transition 
en cette matinée, nous optons pour un programme séparé :
tandis que mes tendres et chers se font une joie de dévaler les rivières rendues impétueuses par les pluies de la dite-saison,
je choisis de suivre le chocolate tour, avec bien entendu une dégustation des plus savoureuses...
nous prenons ensuite la route et découvrons combien le costa rica est multiple !
le paysage varie entre plaines verdoyantes et massifs montagneux... demain le volcan arenal, le majestueux, 
nous attend !

1costa

2costa

3costa

4costa

5costa

5biscosta

6costa

7costa

8costa

 

9costa

10costa

11costa

12costa

13costa

14costa

15costa

16costa

17costa

18costa

19costa_modifié-1

20costa

21costa

22costa_modifié-2

23costa

24costa

25costa_modifié-1

 

26costa

27cosat

28costa

29costa

30costa

31costa

32costa

 

Posté par blabla etc à 21:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
29 août 2014

pura vida # 4

nous quittons donc la côte Caraïbes, qui a été mon véritable coup de coeur de ce voyage (j'aurai bien prolongé de ce côté... hum hum !), non sans avoir observé les surfeurs pour qui la mer déchainée constituait un terrain de jeu rêvé ce matin-là
sur notre route, nous décidons une halte à puerto limon pour prendre la température de la vie des ticos et ticas… car nous n’aimons rien tant que nous frotter à la population locale pour voir comment elle vit, comment elle se nourrit
ville portuaire sans charme apparent, la principale ville de la côte Est dispose d’un marché central qui aligne étals de boucherie, poissons et abondance de fruits exotiques.... enfin exotiques pour nous européens, mais qui font le quotidien de ce côté de l’Atlantique…
des tortillas, deux avocats, un ananas, une mangue et une noix de coco, le tout à la maturité parfaite, nous offriront un pique-nique de luxe ce jour-là ! après avoir traversé des rios charriant une eau rendue boueuse par des pluies nocturnes abondantes, après avoir longé des forêts au vert gorgé d’humidité et des champs d’exploitation d’aloe vera et de bananiers, notre chemin nous mène pour le soir à puerto viejo de sarapiqui

avant que le soir ne tombe, une incursion dans la réserve de tirimbinda nous réservera une entrevue avec un groupe d’une dizaine de singes hurleurs, une rencontre fugace mais glaçante avec une venimeuse vipère fer-de-lance, et une dernière traversée sur un pont suspendu nous offrira la vision d’un grand iguane vert au physique comme sorti d’une page préhistorique….

nous nous enthousiasmons devant les éclatants toucans, nous ne sommes pas encore prêts de nous douter que cet oiseau, emblème du honduras, nous accompagnera tout au long de notre périple… c’est une espèce commune comme les tourterelles chez nous !

demain, nous dirigerons en direction du volcan tenorio...

1sara

2sara

3sara

4sara

5sara

 

7sara

8sara

9sara

10sara

11sara

12sara

13sara

14sara

15sara

16sara

17sara

18sara

19sara

20sara

21sara

1

22sara

23sara

24sara

25sara

26sara

27sara

28sara

29sara

30sara

31sara

32sara_modifié-1

33sara

34sara

35sara

 

36sara

37sara

38sara

39sara

40sara

41sara

42sara

 

Posté par blabla etc à 12:23 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
27 août 2014

pura vida # 3

partir à la saison des pluies offre la promesse de voir la forêt tropicale sous ses reflets les plus exubérants, comme sortie d’un tableau du douanier rousseau
à cet inconvénient qui n’en fut pas un (la pluie se manifestant en fin de soirée sans gâcher le rythme de nos journées), il fallait tenir compte de la situation géographique du costa rica proche de l’équateur et qui fait tomber la nuit à 17h jusqu’à 5h30 le matin…
nous nous sommes adaptés, à vrai dire facilement, à ces horaires afin de profiter de la faune encore en éveil aux aurores
pourtant, les premières nuits, nous fûmes réveillés aux alentours de 4h30 le matin, par ce qui nous semblait être une sirène…
renseignements pris, il s’agissait en fait de la sarabande des singes hurleurs
nous n’avons pas tardé à faire leur connaissance au parc national de gandoca manzanillo
ce parc est situé tout à fait au sud-est, à la frontière du panama, et ici comme dans tous les parcs nationaux du pays, la sauvegarde de l'environnement et de la biodiversité n'est pas un vain mot : 95 % du territoire doit rester à l’état naturel, 5% sont accordés aux infrastructures et constructions de l’homme, et en accord avec des normes écologiques strictes
autant en islande, la nature s’offrait en toute liberté, nous avons vite découvert que la jungle au costa rica imposait des sentiers balisés pour canaliser les visiteurs en quête d’aventures mais peu ou pas aptes à rencontrer des espèces pouvant être hostiles… hum hum !
donc, pour notre première randonnée dans la «rain forest», nous nous sommes faits accompagner par un guide de l’ATEC, association de défense écologique locale dont les efforts sont loués dans chacun des guides touristiques
rastaman cool et attachant, Junior connaît la forêt et ses hôtes comme sa poche
il n'ignore aucun des bienfaits des plantes, sait où détrôner une grenouille grande comme votre ongle, entonne un air de reggae avant de jouer avec une araignée qui nous aurait effrayés si on ne l’avait pas vu si inoffensive sur son visage…
Juny nous fait goûter aux feuilles de l’arbre de vie qui guérit bien des maux, aux prunes sauvages dont se gavent les singes… et j’ai bien regretté ne pas être restée plus longtemps pour participer à ses cours de cuisine créole composée uniquement avec les trésors de la nature…

demain, il sera temps de quitter la côte Caraïbes pour entrer dans les terres et voir d’autres horizons…

ps : j'écris mes billets comme les pages de mon carnet de voyage, pour garder des traces de ces tranches de vie, s'ils vous semblent un peu longs et personnels, veuillez m'en excuser !

1manzanillo

2manzanillo

3manzanillo_modifié-1

 

 

4manzanillo

5manzanillo

6manzanillo

7manzanillo

8manzanillo

9manzanillo

11manzanillo_modifié-1

12manzanillo_modifié-1

 

 

13manzanillo

14manzanillo

15manzanillo_modifié-1

 

16manzanillo

17manzanillo

18manzanillo

19manzanillo

20manzanillo

21manzanillo

22manzanillo_modifié-1

 

24manzanillo

25manzanillo

26manzanillo_modifié-1

 

27manzanillo

28manazanillo_modifié-1

 

29manzanillo

30manzanillo_modifié-1

 

 

31manzanillo

32manzanillo

33manzanillo

34manzanillo

35manzanillo

36manzanillo

37manzanillo

38manzanillo

39manzanillo_modifié-1

40manzanillo_modifié-1

41manzanillo

 

Posté par blabla etc à 19:36 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

pura vida # 2

après une journée plutôt calme pour récupérer des étapes et longues heures d'avion, direction le sud et la côte Caraïbes
le rêve ne se livre pas sur un plateau... 225 kilomètres annoncés : il nous faudra pourtant 6 heures pour en venir à bout à la nuit tombée (qui arrive vers 17h, précisons…) il faut dire que la zone située au sud de puerto limon a été officiellement reconnue par la Constitution en 1949
jusqu'alors, la population créole était recluse dans cette zone sans possibilité de relier le reste du pays
les infrastructures et routes ont pâti de cet héritage ségrégationniste, elles restent sommaires, les énormes nids de poule ne permettent pas de dépasser 40km/h…
mais le sacrifice en vaut la chandelle, on le découvrira au matin de notre deuxième nuit quand le jour dévoile un paysage sauvage et idyllique
rues en terre, maisons bariolées, gargottes rustiques, cantines désuètes nommées « sodas », musiques chaloupées qui s’échappent de-ci de-là...
bref, ambiance farniente, surf et reggae garantie !
car ici, déferle la fameuse "salsa brava", vague mythique dans l'univers surf…

nous commençons notre séjour à puerto viejo de talamanca par une incursion dans le parc national de cahuita
la marche entre les plages de sable blanc désertes, la mer turquoise limpide et la forêt tropicale en lisière des palmiers nous permet d'observer la faune exceptionnelle qui peuple le costa rica
des paresseux nous gratifient de leurs nonchalants balancements à la pointe des arbres, deux coatis plus craintifs jouent à cache-cache, et puis des crabes, des lézards jésus-christ (nommés ainsi parce qu'ils marchent sur l'eau), des bernard-l’hermite par milliers et le ballet incessant des fourmis coupe-feuilles….
enfin, un peu de snorkelling pour observer les poissons dont recèle le récif corallien
nous ponctuons la journée d’une pause gourmande à cahuita avec une population autochtone des plus nonchalantes : l’expression pura vida* made in Costa Rica prend ici tout son sens !
après un smoothie à la mangue des plus savoureux, et un quesado, plat national typique, nous vivrons une rencontre inattendue avec une Géorgienne venue s’installer ici qui parle un Français quasi parfait qu’elle a appris grâce aux chansons d’édith piaf… les voyages offrent des rencontres inédites pour le moins inattendues !

* pura vida
au Costa Rica les ticos prennent le temps de vivre, avec le sourire : pura vida est l'expression de cette philosophie de vie ! à la fois devise et profession de foi, cette allégorie est utilisée à bien des égards 
pour dire bonjour : Pura Vida !
pour demander comment ça va : Pura Vida ?
pour répondre ça va bien : Pura Vida…
pour dire que vos vacances sont excellentes : Pura vida !!
ce slogan est si populaire que le gouvernement l'a utilisé officiellement il y a une dizaine d'années... aujourd´hui le slogan national est "un pays sans ingrédient artificiel"

1cahuita

2cahuita

3cahuita

4cahuita

5cahuita

6cahuita

7cahuita

8cahuita

10cahuita

11cahuita

12cahuita_modifié-1

13cahuita

14cahuita

15cahuita

16cahuita

17cahuita

18cahita

19cahuita

20cahuita

21cahuita

22cahuita

23cahuita

24cahuita

25cahuita

26cahuita

27cahuita

28cahuita

29cahuita

30cahuita

31cahuita

32cahuita

33cahuita

34cahuita

35cahuita

36cahuita

37cahuita

38cahuita

39cahuita

 

 

Posté par blabla etc à 15:22 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
26 août 2014

pura vida # 1

et si l'Eden existait ? il se nommerait costa rica !
petit pays au centre de républiques poudrières, le costa rica est un bijou, un joyau, une émeraude aux milles facettes
pourquoi avons-nous décidé d’y laisser nos pas ? quelle est l’origine de notre désir de là-bas ?
encore aujourd’hui, nous ne savons le dire exactement, mais cette destination s’est pourtant vite imposée comme une évidence… 
une envie de nature et de terre de caractère
un désir de se mettre pour un temps en retrait du monde aussi
et bien, le costa rica a tenu sa promesse : ce paradis écologique nous a conquis !
situé entre le panama au sud et le nicaragua au nord, ourlé par l’océan Pacifique à l’ouest et la mer des Caraïbes à l’est, cet eldorado d'amérique centrale offre un cadre où la beauté se confronte à la démesure : 30 parcs nationaux et réserves écologiques, 11 volcans en activité, rivières endiablées, faune éxubérante et flore luxuriante... la nature s’offre en totale extravagance !
pour notre premier jour, nous sommes partis à l'assaut du volcan poás
c'était oublier qu'août appartient à la saison des pluies...
le volcan s'était en ce dimanche paré d'un collier de nuages qui nous a empêchés d'admirer son sommet
mais le site des waterfalls de la páz nous a ensuite offert une belle introduction à ce que serait notre voyage 

alors, envie d’un épisode vert ?
je vous invite à me suivre dans ce paradis perdu, pas totalement hors civilisation (les connexions étaient partout possibles !) mais qui nous a offert bien souvent la saveur de bout du monde 

1poas

2poas

3poas

4poas

5poas

6poas

7poas

8poas

9poas

10poas

11poas

12poas

13poas

14poas

15poas

16poas

17poas

18poas

19poas

20poas

21poas

22poas

23poas

24poas

25poas

26poas

27poas

28poas

29poas

30poas

31poas_modifié-1

32poas

33poas

34poas

35poas

Posté par blabla etc à 15:14 - - Commentaires [29] - Permalien [#]


Fin »