un billet qui aurait pu s'intituler aussi "de l'élasticité du temps et autres réflexions" ou alors "le temps, cette notion à géométrie variable"....
car voilà le quotidien impose sa cadence, le calendrier nous emporte comme dans une spirale
alors, forcément, on attend les vacances pour apprécier le temps qui se déroule, s'étire, voire nous échappe...
les enfants n'avaient pas cours ces deux derniers jours encore,
un temps supplémentaire bien agréable pour se replonger dans le cartable, remettre la maison en ordre de marche, glisser quelques rendez-vous obligatoires qui allègeront nos semaines prochaines
c'est drôle comme des réflexions anodines trouvent parfois un écho étonnant là où l'on ne s'y attend pas : il y a deux jours, j'ai été happée par la lecture de "la vie d'une autre" de frédérique deguelt
le rapport au temps de l'héroïne a trouvé bien des résonnances en moi si souvent en butte avec cette course effrénée que nous nous imposons parfois mais qui nous aspire sans qu'on le décide vraiment le plus souvent...

bref, tout ça pour dire que je m'offre un petit retour sur le temps de nos vacances au ralenti  

je vous souhaite un doux week-end, prenez le temps, domptez-le et faites vous en un ami... pour deux jours au moins !

1temps2temps3temps4temps5temps6temps7temps8temps9temps10temps11temps12temps13temps17tempsjpg14temps15temps16temps18temps19temps20temps21temps22temps23temps24tempstemps

j'ai effeuillé du laurier et enfiler des feuilles pour en faire une couronne telle un chapelet de secondes arrachées au temps, j'ai mis sur mes aiguilles un tricot en aiguilles n° 3,5 (autant dire que l'on en parlera peut-être encore en 2014)... voyez, comme les minutes ont compté double !