la maison du lac du pin, c'est comme la maison bleue
on n'y frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clé...
alors, quand nous reprenons nos quartiers d'été dans notre région préférée,
nous y retrouvons nos amis quittés pour le centre, puis le nord, il y a quinze années
et reprenons le fil de la conversation là où nous l'avions laissée,
comme si elle avait été interrompue la veille... et que c'est bon !
c'est aussi la maison de notre rencontre avec monsieur il y a exactement vingt années,
tout comme les heureux et généreux propriétaires de ce lieu magique, voilà encore de quoi nous rapprocher...

indéniablement, un grand bonheur d'été que je partage avec elle, avec vous !

a4

a2

a3

a1