je me suis laissée déborder en cette semaine de rentrée,
du coup, j'ai pris du retard dans mon roadbook.... je reprends le fil donc !
pour ce 5ème jour, nous avons restons dans le même hôtel pour profiter du ross occidental 
une pause dans notre itinéraire routier, histoire de pouvoir faire une vraie randonnée
nous commençons notre journée au creux du loch ewe par la visite d'inverewe gardens
cette bulle d'exotisme, avec des milliers de fleurs et essences locales et exotiques, est paradoxalement implantée sur un bout de côte humide, froid et très venté
ce jardin est une splendeur, pour les botanistes avertis ou non, et la maison qui cloture la visite a été mise en scène avec originalité et un graphisme qui m'a ravie ! c'est une promenade poétique où l'esprit se plait à vagabonder sereinement
vous pouvez même emporter un sachet des graines (offertes en libre-service) pour faire à votre tour un jardin de fleurs des champs...
aprés l'ewe river, nous nous garons et nous engageons sur un sentier de 16 kilomètres dans le but de grimper pour avoir une vue plongeante sur le loch maree dont les guides vantent la beauté
nous avons marché sans croiser d'autres courageux, notre pause picnic nous a offert une vue 5 ✮
la pluie nous a rattrappés à la descente, mais bien équipés, c'est un inconvénient vite oublié !
nous reprenons la voiture pour rejoindre ce fameux loch maree : à dire vrai, nous n'avons pas été éblouis, le loch ne se voit pas beaucoup de la route et l'effet miroir tant attendu est absent malgré un ciel qui se dégage... mais en compensation, un joli arc-en-ciel !
en organisant notre voyage, j'avais consulté 2/3 blogs sympas ; l'un d'eux vantait un détour par la corrogan bay sand et le tout petit village de diabaig, au bout d'un cul-de-sac, et bien, c'est un euphémisme de dire que cela valait le détour...
la route à une voie, avec des passing places pour se croiser, est somptueuse
diabaig, nichée dans une crique isolée, a un air de bout du monde, c’est jubilatoire !
au milieu de ce nulle part, trônait un petit café trop mignon ; sa devise "there’s more than you think at the end of the road"
le gille brighde ne sert que 20 couverts dans une maison modeste
pourtant, il affiche un cachet trés branché avec une carte carrément alléchante (snif, étant un samedi soir, toutes les places étaient réservées, quelle déception !)
nous rentrons à notre hôtel qui nous a servi une cuisine de produits locaux délicieuse
et ce soir-là encore, le ciel en feu nous a enchanté, ainsi que tous les convives à nos côtés
nous nous sommes tous retrouvés à goûter à cette magie de la nature, époustouflés par le spectacle au bord du little broome loch  : magistral !

1e

2e

3e

4e

5e

6e

7e

8e

 

10e

11e

12e

13e

14e

15e

16e

17e_modifié-1

 

19e

20e

21e

22e

23e

24e

25e

26e

27e

28e

29e

30e

31e

32e

33e

34e

 

35e

36e

37e

38e

 

40e

41e

42e

43e

 

45e

46e

47e

48e

 

50e

51e

52e

53e

54e

55e

56e

57e

58e

59e

60e

61e

62e

63e

64e

65e