mon homme avait commencé son job ici en juin dernier
il s'était occupé de nous trouver une maison, dans l'environnement proche de l'école
et le 19 août, nous avons débarqué à quatre, un samedi matin, aprés un vol de nuit
nanti d'un toit et de quelques fournitures acquises pour rendre notre maison un minimum hospitalière (deux lits, un frigo, quelques assiettes, des couverts et un lave-vaisselle... bref, camping de luxe pour démarrer !)
le premier objectif était que je me familiarise avec la conduite à gauche (je pense que cela m'effrayait plus que mon manque de maîtrise de la langue anglaise...) ; une boîte automatique m'a permis de mettre de côté les éventuels écueils liés à ma latérisation
et de centrer mon attention sur la circulation (et je peux vous assurer qu'à johannesburg, l'insécurité routière est loin d'être une mince affaire !)
nous avons tout de suite arpenté les magasins d'ameublement pour habiller notre coquille vide !

et néanmoins, pour commencer à goûter à l'ambiance de jo'burg,
nous sommes partis dîner à urbanologi, un entrepôt industriel des années 70 retapé, relooké, et qui propose une carte de vins et des tapas dans une ambiance chouette
et le dimanche, nous avons rallié le quartier bouillonnant de maboneng (lieu de lumière en sotho, une des 11 langues officielles d’afrique du sud)

qui veut se frotter à l'ambiance authentique de l'afrique, aux musiques chaloupées, au groove des musiciens de rue, aux fabrics chamarrés... ne peut que succomber à la trépidante ambiance d'arts on main
ce quartier hype était autrefois abandonné aux squatters ce qui le rendait en période post-apartheid infréquentable et hostile pour la population blanche 
le phénomène de gentrification est passé par là et le quartier est devenu un îlot trendy 
un côté branché, façon east london ou brooklyn, où se côtoient une population hétéroclite, multiculturelle, "un joyeux creuset post-racial" qualifiait courrier international dans un article de 2013
l'on mange sur un coin de table un savoureux brunch choisi dans les nombreux étals qui proposent des cuisines exotiques d'afrique, asie ou amérique du sud... et on entame une discussion avec ses voisins, ceux-là même basculent instantanément de l'afrikaner à l'anglais pour communiquer avec vous, souriants, amicaux 
les apostrophes "how are you" sont légion, dès la conversation engagée fusent des "welcome in south africa"  !

la température plus qu'agréable (20 degrés et un soleil déjà généreux pour une fin d'hiver) fraîchit vite à la nuit tombante, autour de 18 heures...
nous repartons vers notre home, dont la température intérieure avoisine les 15 degrés (l'hiver est frais frais à joburg qui, rappelons-le, est situé sur un plateau à 1800m d'altitude !)
le lendemain, notre container nous était livré, avec quelques affaires personnelles, histoire de ne pas nous sentir à l'hôtel et en transit dans notre pays d'accueil
mais ça c'est une autre histoire... see you soon to be continued !

PS : désolée pour la qualité des photos prises avec mon téléphone...

1mabo

2mabo

3 mabo

4mabo

5mabo

mabo

7mabo

8mao

9mabo

10mabo

11mabo

12mabo

13mabo

14mabo

 

mabo29

 

17mabo

18mabo

19mabo

20 mabo

21mabo

22mabo

23mabo

24mabo

25mabo

26mabo

27mabo

28mabo