soweto, acronyme de south west township, est un quartier qui focalise à lui seul toute l'histoire déchirante de l'afrique du sud
petit préalable, savez-vous que johannesburg qui compte aujourd'hui 12 millions d'habitants a été fondée en 1896 alors qu'un filon d'or venait d'être découvert ?
dès lors, rapidement, des pionniers ont rejoint ce qui ressemblait bien au far-west africain !
c'est ainsi qu'en 130 ans, johannesburg est devenue la seule capitale au monde de cette envergure construite dans une région sans eau, sur un plateau de 1600 mètres de haut !
l'histoire de ce pays a été façonnée et chahutée par des luttes déchirantes entre populations autochtones, les 11 tribus originelles, les Boers et les Anglais venus ouvrir un comptoir au cap
d'abord contraints par une politique barbare à quitter leurs régions d'origine pour venir prêter main forte à l'industrie de l'or à joburg, le peuple noir a subi dès 1948 la politique d'apartheid mise en place par le party national arrivé au pouvoir
d'abord logés près des minerais dans des baraquements avec des conditions d'hébergement inhumaines, ils ont été forcés à quitter les "zones blanches" pour partir vivre à l'extérieur de la ville
c'est ainsi qu'est né le quartier de soweto qui concentre la lutte du peuple noir pour ses droits civiques
certaines d'entre vous se souviennent peut-être du soulèvement du 16 juin 1976
alors que les lois de l'apartheid régissaient le pays, un jeune étudiant militant pour la conscience noire se faisait entendre : steve biko luttait pour l'émancipation des noirs qui devaient déterminer leur propre destinée 
la pensée de Biko remuait les consciences
aussi, quand le pouvoir en place a voulu imposer l'afrikaans comme langue d'enseignement obligatoire dans les écoles, les élèves sont sortis dans les rues pour protester,
pacifiquement !
les enfants étaient âgés de 8 à 18 ans, mais la police n'a eu que faire de se trouver face à des enfants
hector pieterson, 13 ans, a été le premier à tomber sous les balles et on ne saura jamais combien de camarades d'école ont été abattus ce jour-là,
mais cet événement a attiré l'attention sur les politiques raciales oppressives de l'afrique du sud
ajoutons que soweto a été la résidence de deux Prix Nobel, nelson mandela bien entendu,  et l'archevêque anglican desmond tutu qui vient encore aujourd'hui dans sa maison de la vilakazi street !

alors, inutile de vous dire que partir sur les pas de ces enfants, ces hommes et ces femmes qui ont subi cette oppression vous touche profondément et vous force à mettre les choses en perspective

1s

2s

3s

4s

5s

6s

7s

8s

9s

10s

11s

12s

13s

14s

36

15s

16s

17s

18s

19s

20s

21s

22s

23s

24s

25s

26s

27s

28s

29s

30s

31s

32s

33s

34s

35s

36s

37s

38s

39s

40s

41s

42s

43s

44s

45s

46s

47s