aprés un petit-déjeuner sur notre balcon dans le coeur de beirut, nous nous échappons plein sud :
notre programme du jour est la visite de saïda !
cette jolie ville portuaire orientale est un des coups de ❤︎ de ma fille qu'elle souhaite me faire partager
son souk est différent de celui de tripoli, plus lumineux, bigarré, restauré, le dédale des venelles plus organisé
et c'est lundi, il y a moins de monde !
nous goûtons au plaisir d'y déambuler et de discuter avec ses marchands vendant là des pâtisseries orientales, ici des loukoums
et nous sommes subjuguées par tant de générosité,
les libanais nous offrent plus que l'on dépense, nous montrent les photos des personnalités qui les ont visités...
toute la gentillesse et l'hospitalité libanaises incarnée !
à un détour du labyrinthe, une femme nous ouvre une porte et nous invite à découvrir l'église orthodoxe saint-nicolas (nullement signalée) qui jouxte l'entrée de l'habitat de son père
l'apôtre Saint-Pierre et Saint-Paul se seraient retrouvés avant d'aller prêcher dans l'ancien sidon (saïda),
cette petite chapelle en atteste, cachée derrière cette petite entrée privée
nous poursuivons notre déambulation et tombons en arrêt devant une petite échoppe de loukoums
nous goûtons et faisons provisions pour ramener dans nos valises...
nous ne sommes pas au bout de notre émerveillement quand nous ouvrons la porte du musée historique de saïda
il s'agit en fait du palais debbané, une résidence seigneuriale construite en 1134 de l'hégire (1721 de l'ère chrétienne), comme l'indique une inscription gravée sur l'un des murs de la somptueuse demeure
la résidence présente tous les éléments constitutifs des dars arabo-ottomans de cette époque, au plan et au décor inspirés de l'architecture monumentale religieuse, madrassat et mosquées
tout est merveilleux, des mosaïques qui ornent les linteaux aux muqarnas (motif ornemental de l'architecture islamique depuis l'époque médiévale) en passant par les plafonds richement travaillés en bois de cèdre sculpté
nous quittons saïda, cette ville considérée comme le plus grand port du liban au XVIIIème siècle,
non sans visiter le petit magasin de savons placé à la sortie de la médina
nous choisissons quelques cadeaux qui embaument l'huile d'olive et les fleurs de jasmin 
bonheur !

0intro

0introbis

0s

1s

2s

3s

4s

5s

6s

7s

8s

9s

10s

11s

12s

13s

14s

15s

16s

17s

18s

19s

20s

21s

22s

23s

24s

25s

26s

 

28s

29s

30s

31s

32s

33s

34s

35s

36s

37s

38s

muqara

39s

40s

 

42s

43s

44s

45s

46s

47s

48s

49s

 

51s

52s

53s

54s

55s

56s

57s

58s

59s

60s

61s

62s

63s

64s

65s

66s

67s

 

69s

70s

71s

72s

73s

74s

75s

76s

77s

78s

79s

80s

81s