un samedi soir au festival de la côte d'opale avec trois têtes d'affiche
hindi zahra, une belle découverte même si on a regretté que les réminiscences berbères se soient dissipées dans des tonalités parfois très/trop électriques...
on avait déjà vu sur scène jeanne cherhal à ses débuts
elle nous avait déjà impressionné en solo au piano
mais quelle évolution six années aprés... ce petit brin de femme est un véritable concentré d'énergie qui nous embarque dans son sillage musical
on reste sous le charme de ses textes finement ciselés !
pour clore cette soirée, gaétan roussel
le chanteur à la voix éraillée de louise attaque a comme une force tranquille
accompagné de sept excellents musiciens, il n'a pas tardé à monter en puissance
pour amener la salle en une sorte de transe communicative

et pour le summertime du joli mulot,
un parallèle avec les oeuvres solaires et les constallations de joan miro

1opale2opale_modifi__13opale4opale5opale6opale7opale8opale9opale10_opale11opale